Loading…

Créer une entreprise à Madagascar en tant qu’étranger, c’est possible ?


Vous avez envie d'investir à Madagascar ? Saviez-vous qu'un étranger peut monter sa propre entreprise dans le pays ? Lisez ce guide pour ne rien rater



Créer une entreprise à Madagascar en tant qu’étranger, c’est possible ?
Monter une société à Madagascar en tant qu’étranger, c’est possible ?
Ces dernières décennies, Madagascar a mis en place de nouvelles mesures très favorables à l’investissement étranger. En effet, les procédures de création d’entreprises ont été modifiées et facilitées. Cela a ainsi simplifié l’installation des investisseurs intéressés par la Grande Île. Ces mesures initialement prises par le gouvernement malgache ont également poussé la croissance de certains domaines d’activités et ont offert de nouvelles opportunités aux investisseurs étrangers.

Madagascar est un pays très favorable à l’investissement. Parmi les secteurs à forte croissance, on cite, le tourisme, l’agriculture ou encore l’industrie du textile. Le pays ne cesse de fournir des efforts en vue de créer un climat aussi bien attractif que favorable à la création d’entreprise. Ajouté à cela, les autorités locales ont entamé de nombreuses reformes surtout sur le côté législatif afin d’attirer davantage les investisseurs étrangers. Parmi les reformes réalisées, on cite, la simplification des procédures administratives dans la création d’entreprise, les exonérations de taxes, etc.


Création d’entreprise à Madagascar : vue en général


Aucune loi n’interdit un étranger d’investir et de créer une entreprise sur le territoire malgache. En effet, les dispositions législatives malgaches n’imposent ni restriction ni condition d’agrément relative à l’investissement étranger dans le pays. Seule la création d’une entreprise franche doit se soumettre à certaines conditions étant donné qu’elle requiert l’acquisition d’un arrêté d’agrément. Ce dernier est l’équivalent d’une Autorisation d’Investissement Direct.


L’acquisition d’un fonds de commerce par un étranger est autorisée. Ajouté à cela, il peut également devenir actionnaire d’une entreprise nationale, quelle que soit la taille de cette dernière, à une hauteur de 20% et plus.


Il toutefois important de noter qu’au sein de la Grande Île, la création d’une entreprise est régie par le droit malgache. Si un étranger souhaite exercer une activité économique à Madagascar, celui-ci devra implanter son siège et son système de gestion sur le territoire. Et parmi les types de société qu’un investisseur étranger peut créer à Madagascar, il y a la SARL (Société à Responsabilité Limité) et la S.A. (Société anonyme).


Quelles sont les formalités à suivre ?


À Madagascar, comme dans bien d’autres pays dans le monde d’ailleurs, la création d’une entreprise requiert l’accomplissement de certaines démarches administratives.


Prenons le cas d’une SARL, celle-ci doit disposer d’une assemblée constitutive. Elle doit également être composée d’au moins deux associés. Le statut de la société devra ensuite faire l’objet d’un enregistrement auprès de la Greffe du Tribunal de Commerce du lieu de son lieu d’implantation. En effet, la société s’immatriculer auprès du Registre du Commerce et de la Société.


Outre l’immatriculation, la société devra également effectuer une déclaration d’exercice d’activité au niveau des services fiscaux de la ville dans laquelle elle est située. Une fois ces démarches accomplies, il faut qu’elle s’adhère à la Caisse Nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) et à un organisme sanitaire inter-entreprise.


En ce qui concerne la création d’une société anonyme, les démarches à entamer sont pratiquement les mêmes. La seule différence c’est que dans une société anonyme, le nombre minimum des actionnaires est fixé à sept.

Commentaire

Ajouter commentaire